Hello everybody !

Me revoilà bien vite, comme promis, pour finir de vous raconter notre petite escapade américaine. Et aujourd'hui, je vais partager avec vous une petite bulle de rêve et de paysages époustouflants: nous avons fui Las Vegas une journée pour nous rendre en Arizona et aller voir de nos yeux la magie du Grand Canyon  Et ça, c'est inoubliable!

Tout d'abord, en raison du trajet en lui-même, car nous avons eu la chance de monter dans le petit avion ci-dessous, qui contient 10 passagers, chacun avec son hublot.

P1030306ok

P1030262ok

Décollage de Vegas à 11H45, et c'est parti pour un vol de 30 minutes. Ce fut la demi-heure la plus rapide de ma vie! J'avoue que quand on a été en approche de la piste d'atterrissage, j'avais l'impression que ça faisait 5 minutes qu'on avait décollé! J'ai passé tout le temps avec le visage collé au hublot, les yeux écarquillés de bonheur et d'émerveillement (et la bouche ouverte de béatitude!!!) car le relief du désert du Nevada vers les roches de l'Arizona est en soi un moment de pure beauté. En plus, à l'aller et au retour, l'avion n'est pas passé tout à fait par le même chemin, et on a eu la chance d'observer des reliefs différents. Un vrai bonheur!

A l'aller, on est passés à côté du Hoover Dam, le barrage construit sur le fleuve Colorado, à la frontière entre le Nevada et l'Arizona.

P1030285ok

P1030286ok

Vous le connaissez sûrement, car il apparait souvent dans les films ou les spots publicitaires. La scène la plus célèbre étant selon moi celle de Superman, le tout premier, avec Christopher Reeves: le barrage qui se fissure à la fin, c'est lui! Pour en apprendre un peu plus, même si je n'aime wikipedia, je vous envoie vers leur article, car j'ai eu du mal à trouver une présentation en français...

La partie du Grand Canyon que nous avez été voir ne représente qu'une infime partie du site. Jugez plutôt:

maps

 Nous étions dans la réserve de la tribu Hualapai, qui gère l'accès au site. Voici leur page web pour en découvrir plus: grandcanyonwest.com

Notre excursion s'est passée de la manière suivante: plusieurs bus font la navette sur le site pour déposer les touristes aux trois points d'attraction. On a donc d'abord été au Hualapai ranch, où ils ont recréé un village cow-boy, avec une reproduction de mine de chercheur d'or et diverses activités, comme le lancer de lasso. Globalement cul-cul, rien de particulièrement intéressant, on n'est pas restés longtemps.

 P1030311ok

P1030313ok

P1030309ok

On a sauté dans le bus, direction le deuxième point de chute: Eagle Point. Et là, on en a pris plein les yeux! Wow, on se retrouve au bord du ravin, face à ce sublime relief. Un moment magique: je me rappellerai toute ma vie être restée assise là, sur mon caillou, à picorer mes chips, en admirant le paysage à perte de vue. Vous le voyez, cet aigle majestueux, comme sculpté dans la pierre par une force surpême?

 P1030319ok

C'est beau, hein? Et vous savez, quand je dis "au bord du ravin", I mean, really! Au bord! En fait, il n'y a aucune protection, ni barrière, ni corde, ni rambarde...nada...niente...nothing! Alors ils nous disent gentiment de faire attention, avec un petit paneau comme celui ci-dessous pour nous rappeller que "ouh la la, attention c'est dangereux"! Et franchement, ça l'est! C'est drôle, beaucoup de gens ont vraiment peur! Moi, je n'ai pas du tout le vertige, et je me penchais pas mal au bord, pour prendre des clichés en profondeur: je revois mon chéri m'agripper par la capuche du manteau, les mains moites, pour me retenir, au cas où !!

 P1030345ok

P1030367ok

Sur ce site même d'Eagle Point, on peut se promener dans une reconstitution de ce qu'ils appellent le Native American Village. On suit un parcours qui nous fait découvrir les différents types d'habitations selon les tribus indiennes.

 P1030357ok

C'est aussi sur ce site que se trouve la célèbre Skywalk, la nouvelle attraction touristique qui consiste à marcher sur une sorte de fer à cheval au plancher de verre, au-dessus du vide du canyon. Franchement, je pense que c'est plutôt une arnaque, et que cela ne vaut pas le coup. Pour plusieurs raisons: un, l'attente est très longue. Deux, les appareils photos sont interdits. Et trois, le ponton ne se situe pas au-dessus de la partie la plus profonde du ravin, donc la sensation de vide n'est pas si terrible que ça. Pour 30$, je ne suis pas convaincue...

P1030326ok

 Par contre, ce qui, je pense, vaut vraiment la peine, c'est le petit tour en hélico, d'une quinzaine de minutes, au-dessus du canyon. Ca, ça doit être magique! Même si j'en mourais d'envie, on ne l'a pas fait, déjà par manque de temps - à cause de l'horaire de notre avion - et aussi en raison du coût: c'est 130$ par personne, aïe... Voici ce que ça donne, quand on les voit passer: (mais oui, le petit point rouge, au milieu de la photo, vous voyez??!!)

 P1030380ok

Faute d'hélico, on a repris le bus, direction le troisième site d'observation: Guano Point. Youhou!! Ca aussi, c'était excellent! Le lieu s'appelle ainsi car en 1958, la U.S. Guano Corporation a acheté les droits d'accès à une grotte habitée par des chauves-souris, en contrebas du canyon. Cette société a fait construire un réseau ferré de chariots pour extraire les 100 000 tonnes de guano situées dans cette grotte. Malheureusement, l'étude de terrain était fausse et l’activité minière cessa en 1960. Cette même année, un avion de chasse de la US Air Force entra en collision avec le système de câblage, et endommagea complètement le système. L’activité d’extraction et l’utilisation des câbles et charriots ne reprirent jamais. Les tours sont toujours là, ainsi que de nombreux rivets et crochets, au sol, symbolisant la tentative de l'homme d’exploiter le canyon:

 P1030374ok

Sinon, le lieu se caractérise par un promontoire de rochers couleur ocre, que l'on peut escalader à loisir, pour avoir une vue encore plus en hauteur. Le site est vraiment bien, car on y a une vue à 360°, sans obstacle, au-dessus du Canyon. Avec le fleuve Colorado, qui serpente, en bas. C'est vraiment très beau, et ce qui renforce la beauté de tout ça, c'est la lumière, l'éclat du soleil sur la roche, qui fait varier les nuances de jaune, orange, ocre et rouge. C'est pourquoi on pourrait y revenir tous les jours, on ne verrait jamais exactement la même chose

 P1030394ok

Pour vous permettre d'en voir plus, je vous propose de vous rendre sur mon album. J'espère que ce moment de poésie géologique vous plaira. Moi, j'en ai encore les yeux qui pétillent quand j'en parle! A bientôt les p'tits loups