Hello everybody!

Chose promise, chose due. Je suis allée faire une virée artistique pour explorer le festival Art Souterrain cuvée 2016. Contrairement aux autres années, je n'y ai pas été bénévole. Juste simple visiteuse. Guide dans les mains et appareil photo autour du cou dans ce musée géant. Vous vous rappelez? Dans les couloirs de la ville souterraine, sur 7 km. De l'art moderne pour tous!

Cette année, le thème était l'art doit-il séduire?

affiche

Voici la petite présentation faite sur le site du festival. D'ailleurs je vous invite à cliquer ici pour en apprendre plus sur le parcours et toutes les oeuvres exposées.

« Pour certain, l’art contemporain est un révélateur désolant et une caricature navrante des travers les plus infantiles de l’époque. Pour d’autres, c’est au contraire un outil de réflexion fascinant et même une catharsis saine et souhaitable »  Heinich, Nathalie, (2014), Le paradigme de l’art contemporain. Paris, ed. Gallimard. « À l'heure où le monde de l’art s’interroge sur son organisation, ses institutions et son économie, il est pertinent de questionner le positionnement de l’œuvre. De nouvelles problématiques influencent la nature des œuvres exposées, les préférences du public et le choix des acquéreurs et diffuseurs. Les symboles que crée la société de consommation par le biais des différents médias de masses font désormais partie de notre champ visuel quotidien et Le recours à un langage visuel accrocheur est devenu incontournable dans une partie de la création contemporaine.  Des artistes comme Jeff Koons, Damian Hirst,  Maurizio Cattelan ou Takashi Murakami recourent à la provocation, l’humour ou l’imagerie pop dans leur création. Cherchent-ils à séduire pour répondre aux attentes du public ou du monde des Arts? Ou bien souhaitent-ils, par le biais du détournement, dénoncer nos égarements devant des questions essentielles? La création contemporaine peut-elle trouver une résonance sans glamour? »

Avec cette idée en tête, je suis allée à la rechecrhe de l'oeuvre qui me séduirait. Mon bilan est assez mitigé: j'ai été peu séduite, je trouve que cette année n'est pas un très bon cru. Je vous présente les meilleures oeuvres à mon goût dans l'album Art souterrain. Cette année, il y a beaucoup de photos, peu de sculptures ou d'installations. Je vous présente ci-dessous mon top 5, les cinq oeuvres qui m'ont le plus plu... ou séduite!

Sarah Garzoni - Narcisse

Number 1: Narcisse de Sarah Garzoni.

J'ai aimé l'idée de ce paon, maître dans l'art de la séduction, pris au piège dans sa propre auto-contemplation.

Christos Pantieras - I miss talking to you

Number 2: I miss talking to you de Christos Pantieras

L'oeuvre interpelle par sa taille et sa texture. J'ai aimé l'histoire derrière cette création: il s'agit du texte d'un mail sur l'échec amoureux, reproduit sur des briques de cire, issue de cierges et bougies de prières, récupérée dans une église orthodoxe d'Ottawa.

Jonahan Schipper - Sphère invisible

Number 3: Sphère invisible de Jonathan Schipper

Pourquoi celle-ci? Car elle est interactive, et les oeuvres qui font appel à la participation du spectateur ont tendance à me séduire! Ici, chaque écran est relié à une caméra à son opposé, on joue à retrouver son partenaire de l'autre côté du monde!

Mathieu Bernard Reymond - Monuments

Number 4: Monuments de Mathieu Bernard Reymond

Une idée séduisante, à mon goût: l'artiste s'est inspiré de divers graphiques économiques rébarbatifs (petite photo à droite) pour en reproduire la forme, grandeur réelle, dans des espaces naturels (grande photo à gauche)! Art et sciences économiques ou statistiques se percutent l'un l'autre, le premier arrivant à rendre les secondes séduisantes!

Oli Sorenson - Video Pistoletto

Number 5: Video Pistoletto d'Oli Sorenson

On se demande ce que c'est, n'est-ce pas? Cela interpelle, non? Derrière la beauté des courbes et le sublime des couleurs, se cache en fait le terre à terre du quotidien: il s'agit simplement d'un écran de télévision que l'artiste, s'inspirant de Michelangelo Pistoletto qui détruisait des mirroirs, à détruit à coups de maillet bien pensés, en live devant les spectateurs!

Voilà donc pour cette parenthèse artistique. Je vous laisse contempler le reste de l'album ici, et vous dis à très bientôt pour un peu d'exotisme les p'tits loups !