Hello everybody !

Aujourd'hui:  coup de gueule! Je ne peux pas garder ça pour moi. Il faut que ça sorte. Je dois partager cette absurdité. Faire savoir à la planète entière la débilité des faits. Bref, il faut que vous sachiez les conneries qui s'accumulent depuis une semaine, dans le hautement délicat dossier du marquage au sol des pistes cyclables! Et oui!

Tout a commencé en début de semaine dernière: le scandale éclate dans les journaux de la ville. On apprend que les cols bleus, c'est-à-dire les employés techniciens de la ville, ceux qui sont sur le terrain, ont commencé à refaire le marquage au sol pour le tracé des pistes cyclables, qui ont officiellement ré-ouvert le 15 avril. Quel est le scandale, vous demandez-vous? Et bien on apprend que ces messieurs ont très intelligemment passé leur petite machine traceuse sur un bitume non nettoyé! En gros, le gravier de l'hiver est toujours à terre, personne ne semble avoir eu la bonne idée de passer un petit coup de balai avant de tracer la ligne. Résultat, des traits sur du gravier qui roule et conséquemment une ligne qui s'efface!

4

Ca commence fort, non? Je m'offusque en lisant le journal, me disant qu'il leur manque quand même une petite case. La ville calme le jeu, expliquant que de toute façon il faudra faire un deuxième passage. Mais oui, bien sûr, on adore ça le gaspillage de temps et de matière première, allez-y ! Mais attention, je dis "ça commence fort", parce qu'il y a une suite, ce n'était qu'un début. Genre deux jours après, deuxième article qui fait la une des journaux: les lignes des pistes cyclables passent sur des déchets qui trainent à terre. Oui oui, vous avez bien lu, ce n'est pas une hallucination: des mecs ont osé tracer un trait sans déplacer un objet qui se trouve sur le passage. Vous y croyez, à un truc comme ça? Et bien Montréal l'a fait! 

1

2

Histoire close me direz-vous? Que nenni. Episode 3: les cols bleux ne savent même pas tracer une ligne droite ! Mais la Ville ose se défendre en disant, je cite: "les cols bleus ne sont pas des incompétents". Laissez-moi rire!

3

 5

What the fuck??? Non mais allô, quoi? On est où ici? Chez les fous? Et puis les mecs, tranquilles, ils rentrent chez eux le soir avec le sens du devoir accompli, peut-être? Le sentiment du travail bien fait qui mérite salaire? Non mais on se fout de la gueule de qui ? Ils sont la risée des cyclistes et des journalistes. Et suscitent en moi un sentiment de colère et de honte! Raison évoquée par la Ville: ah bin oui mais c'est pas de leur faute, la qualité de la route est mauvaise, la chaussée est déformée, c'est dur de tracer droit. Pff... lamentable!

Je finirai avec cette caricature parue dans le journal hier, après tout, mieux vaut rire face à l'absurde, non? Et moi, je me sens mieux en tout cas, car j'ai passé mon coup de gueule !! 

img214

A bientôt les p'tits loups .