Aloha everybody !

Aujourd'hui, c'est une destination de rêve que je vais vous faire découvrir. Un archipel dont les 5 lettres invitent à la fois à l'exotisme et au romantisme. L'endroit parfait pour célébrer nos 15 ans de couple. Et oui Nous sommes donc allés à l'autre bout du monde, à Hawaï!!!

DSC04995 ok

Ce voyage restera gravé dans ma mémoire, pour plusieurs raisons plus ou moins cool, plus ou moins importantes, plus ou moins bêtes, que voici:

  • à ma grande déception, à aucun de nos atterissages nous n'avons été accueillis avec des colliers de fleurs!!! Quelque chose en moi croyait naïvement que c'était un rituel d'accueil habituel à chaque descente d'avion. Pff, quelle idiote j'étais !
  • le voyage s'est, de façon incroyable, extrêmement bien passé. Aucun pépin, vous vous rendez compte?! Alors qu'on avait, tant à l'aller qu'au retour, des vols avec deux escales, tout a été parfait. Montréal-Toronto-Vancouver-Kahului et Kona-Honolulu-Los Angeles-Montréal. Décollage à l'heure, transit dans les terminaux des aéroports faciles, valise arrivée à destination en même temps que nous... le bonheur  (bon, je n'insisterai pas plus sur l'épisode où à mi-chemin entre deux terminaux à L.A, je me rends compte que j'ai oublié mon téléphone dans l'avion. Ah, les joies de la course à pied dans les couloirs d'un aéroport!!!)
  • anecdote aéroportuaire: si un jour; pour un vol à destination des USA, vous n'arrivez pas à éditer votre billet en ligne pendant l'enregistrement, c'est probablement que comme moi vous vous retrouverez Fiché S! Et même triple S! C'est pour dire le danger! En fait, le billet ne peut être imprimé qu'au comptoir car il comporte les fameux SSS qui signifient un contrôle renforcé aux portiques de sécurité américains. Ainsi, vous vous ferez fouiller les chaussures et aurez droit à une fouille corporelle plus complète, il faudra vider tout le contenu de votre bagage cabine, allumer votre téléphone, votre appareil photo ou votre ordi pour prouver qu'ils fonctionnent, et même enlever les coques de protection autour du téléphone ou de la tablette. Vous devrez aussi répondre à quelques questions plus poussées sur les raisons de votre voyage. Bref, c'est un peu chiant car ça fait perdre du temps, et mieux vaut n'avoir rien à se reprocher pour que tout se passe bien!!
  • anecdote bagnole: une conna femme m'est rentrée dans le cul alors qu'on était arrêtés à un feu. Oh my god, la poussée d'adrénaline!! J'étais calme en apparence, mais complètement paniquée à l'intérieur !!!! Je lui ai dit que c'était une voiture de location et lui ai demandé de remplir un constat, car la voiture qu'on avait était toute neuve et ça se voyait que la plaque avait été déformée par le choc. Pire, une des petites lumières d'éclairage de la plaque a été cassée et est tombée dans la carrosserie. AAARRRGGHHH!!! Mais bon. La nana m'a dit "pas de problème, j'ai travaillé pour Avis à l'aéroport, ça va bien aller, ils ne vont même pas regarder, tout va bien se passer". Pour me redonner le moral, je m'accrochais à ses paroles et décidais d'y croire... Je ne vous cache pas que j'avais une petite boule au ventre en rendant la voiture... mais en effet, le mec a à peine fait le tour du véhicule, tout est passé comme une lettre à la poste, ouf
  • lors d'une expédition en bateau, malgré mes précautions, mon dosage de crème solaire n'a pas suffi. Je me suis fait avoir en beauté! C'est tellement traitre, avec le vent on n'a pas chaud... mais il tape bien, ce soleil. Le soir, j'ai tellement commencé à rougir. Dingue!! Les bras, le décolleté... et le dessus des pieds!! Un vrai homard, l'horreur
  • anecdote volcanique: la plus grosse déception de notre séjour aura bien sûr été l'éruption du volcan Kahaualea qui a eu lieu le 3 mai. Semaine après semaine, les dégâts ont été de plus en plus importants, à tel point que tout le Volcanoes National Park a été fermé au public et il nous a été impossible de nous approcher du volcan ni apercevoir la moindre coulée de lave. Par contre, la nuit où nous dormions à 5 km du parc, on a ressenti trois tremblements de terre!! On a appris le lendemain au journal que le plus fort était de magnitude 4,6. C'était génial!!!
  • une autre déception: nous n'avons pas réussi à aller voir un spectacle de Luau, vous savez, cette danse traditionnelle où les femmes dansent le Hula avec leur jupette en feuilles séchées et où les hommes font des démonstrations de scènes de combat. C'est quand même un must culturel là-bas, mais malheureusement il n'y en n'a pas partout. ce sont souvent les grands hôtels qui organisent cela, deux à trois fois par semaine. Mais on a vraiment joué de malchance: les soirs des représentations, soit nous étions à l'autre bout de l'île, soit nous prenions l'avion pour l'île suivante. J'ai tout tenté, fait tous les sites et même appelé, ça n'a pas pu se faire. Dommage...
  • souvenir circulation: les routes sont en très bon état. Sur les trois îles, on a roulé sans problème sur du bel asphalte, sauf peut-être un ou deux chemins caillouteux, mais qui étaient bien annoncés. Le plus terrible en fait, c'est l'étroitesse de certaines voies, parfois! Je crois que nous nous rappellerons toute notre vie de la route sur la côte nord-ouest de Maui, pour faire la boucle de la petite partie de l'île, où les multiples virages en épingle se succèdent sur une seule voie. Croiser des véhicules en face est donc une assez bonne source d'angoisse!!! Le klaxon a plutôt intérêt à bien fonctionner! A un moment, on a rattrapé deux gros 4x4, alors on a bien profité de leur présence devant nous pour encaisser le choc à notre place en cas de face à face!!

DSC05396 ok

  • sur l'île de Kauai, on a roulé jusqu'au Koke Park, le bien nommé "one of the wettest Point on Earth", c'est-à-dire un des points les plus humides sur Terre. Nous n'avons pas dérogé à la règle: alors que quelques centaines de mètre plus bas nous avions réussi à voir le canyon grandiose, là-haut ce n'était que purée de pois blanc qui nous empêchait de voir à 50m. Alors pour la vue plongeante sur la vallée, c'était raté...

DSC05440-2 ok

  • petit plaisir culinaire: l'incontournable Banana Bread, une sorte de cake moelleux à la mini banane. Pour être exact, la variété de banane appelée apple banana, qui a la particularité d'avoir des sortes de filaments roses dans sa chair. Ce sont les plus sucrées que j'aie eu l'occasion de manger, même meilleures que celles de Cuba. Et du coup, le petit gateau est tout simplement délicieux. Il ne faut pas hésiter à s'arrêter sur le bord de la route pour en acheter aux petits vendeurs!

DSC05082 ok

  • petit plaisir pour la route: sur la dernière île, on s'est dit "allez, on se fait plaisir, on demande une catégorie supérieure de voiture". On était jaloux de voir plein d'autres touristes avec elle, la mythique, la ténébreuse Ford Mustang décapotable. Ah, quelle joie! Ca a été la petite cerise sur le gâteau, on aurait roulé des kilomètres de plus si on avait pu

DSC05792 ok

  • enfin, souvenir de deux expériences inoubliables: 1. je suis enfin dépucelée de la tortue!!! J'avais été tellement déçue au Mexique de n'avoir pas réussi à en voir durant ma session snorkeling sur le spot à tortues alors que Benoit avait réussi... mais là je me suis bien rattrapée. Non seulement on en a vu posées sur la plage, se faisant dorer au soleil pour un peu de repos, mais j'ai aussi nagé avec. Il y en avait trois absolument énormes là où je nageais. Une sensation incroyable, mon coeur battait à tout rompre, c'était tellement émouvant!! Et comme un adieu, le dernier jour, là où on est allé faire un tour dans un parc une heure avant de se rendre à l'aéroport, lors de ma promenade les pieds dans l'eau sur le rivage, une tortue est venue à ma rencontre, nager tout près de mes jambes. Magique  2. Lors de notre expédition en catamaran, on a eu la chance de croiser par deux fois sur notre trajet le long de la Napali Coast des bans de dauphins. Un vrai bonheur, c'est tout simplement formidable de les voir jouer avec le bateau dans cette eau limpide, jaillir hors de l'eau et même faire des virevoltes à quelques mètres au-dessus de l'eau. Une nouvelle fois, magique

   DSC05742 ok  DSC06009 ok

 DSC05496 ok  DSC05491 ok

************************

Allez, maintenant, la visite commence. Afin de bien profiter de l'archipel, nous avons décidé de visiter trois des îles (sur 5), aux paysages bien différents. Cascades, forêts tropicales, champs de lave, plage de sable noir, rouge,et même vert, cratères: c'est parti, je vous emmène en plein coeur de l'océan pacifique !

Maui

Nous avons commencé par l'île de Maui, la deuxième plus grande de l'archipel. Comme à notre habitude, on a fait le tour de l'île en se louant une petite voiture. Bon, là, c'était pas le rêve américain, autant vous le dire tout de suite! On a fait une drôle de tête quand on a vu notre Kia Soul sur le parking d'Avis!! Pas très glam glam... mais très maniable en fait, c'était pas pire!! Maui, on peut la résumer par ces aspects principaux, selon nous: cascades, forêts de bambous, volcan et plages extraordinaires.

Tout a commencé pour nous par la traditionnelle et incontournable Road to Hana. Il s'agit de la seule et unique route nationale qui longe la côte est de l'île pour rejoindre le petit village de Hana, au sud. Un périple d'envrion 80 kilomètres, qui prend un bon trois heures tellement les arrêts sont multiples et les croisements de voitures parfois périlleux (mais c'est ce qui lui donne tout son charme!!) en raison des voies étroites et des virages (presque 600!) à en avoir le tournis, de points de vue à couper le souffle et de promenades nature. Nous, on a fait la Pipiwai Trail et la Bamboo forest. Des randos vraiment sympa, accessibles et qui valent la peine pour une excursion au coeur de la forêt.

DSC05197 ok  DSC05194-2 ok

DSC05187 ok  DSC05170 ok

Les cascades, on en a vu tant qu'il est difficile de toutes les retenir. Voici celles qui nous ont le plus marqué :

DSC05008 ok 

Twin Falls

 DSC05212 ok

Pools of Oheo

 

DSC05204 ok

Waimoku Falls

Quant aux plages, nous avons fait l'expérience de la magnifique plage volcanique entourée de roches noires et faite de sable à gros grains noirs, mais surtout nous avons été nous baigner à l'extraordinaire Red Sand Beach, soit celle de sable rouge. Comme vous pouvez le constater, la roche de la falaise et de la plage est  rouge: cette couleur est due à la vitesse à laquelle la lave a refroidi durant la coulée et l'oxydation lui a donné cette teinte. Au coucher du soleil, c'est tout simplement magique.

DSC05233 ok

Maui, c'est aussi l'adorable village de Lahaina. Enfin je devrais dire ville, car ce n'est pas si minuscule. Lahaina mélange à la fois le charme du village colonial avec ses bâtiments historiques et les attraits d'une ville touristique avec ses nombreuses boutiques et restaurants. C'est probablement la plus jolie ville que nous ayons vue, car toutes les autres dans lesquelles nous sommes passées sont sans charme. Nous y avons passé quelques heures, à faire le parcours piétonnier suggéré dans le guide. Je vous recommande chaudement une escale à Lahaina, car c'est sûrement un des rares moments de visite où l'on apprécie être en ville plutôt que dans la nature! A ne pas râter, le phénoménal Banyan Tree dans le centre ville .

DSC05309 ok  DSC05310 ok

 DSC0531b ok

C'est sur l'île de Maui que nous avons fait l'expérience du Lava Tube, c'est-à-dire explorer un tube de lave, une sorte de caverne dans laquelle la lave a refroidi en emprisonnant l'air qui a créé un tunnel qui permet de circuler (grand bien nous a pris de visiter celui-ci, car on découvert une fois sur l'île d'Hawaï qu'on ne pouvait pas accéder à celui du parc!!). Quelle expérience incroyable! Il fait un noir absolu dans ce tunnel, on se promène à la lueur des lampes torches et on découvre les yeux écarquillés les formes extraordinaires que la lave prend selon sa vitesse de coulée et la température qu'elle a au moment où elle se fige. C'est tout simplement fascinant! Tellement qu'on est restés presque plus d'heure dans le tunnel alors que normalement la visite prend entre 30 et 45 minutes, et le gérant, inquiet, est venu à notre rencontre (il faut dire aussi qu'on était les derniers visiteurs et l'heure de fermeture du site était passée!) car il avait peur que nos lampes torches se soient vidées et qu'on soit bloqués dans le noir!!

DSC05119 ok  DSC05122 ok

DSC05132 ok  DSC05135 ok

Maui, c'est enfin le fameux volcan Haleakala, qui culmine à 3055m. C'est là que se trouve l'observatoire faisant partie de l'Institut d'astronomie de l'Université de Hawaï. L'accès y est interdit, mais on était juste à côté! C'est surtout le volcan pour lequel les gens se lèvent à 3h du matin pour atteindre le sommet et assister au lever du soleil. Il parait que c'est l'un des plus beaux de la planète. Mais c'est aussi un moment hyper populaire où la foule est inombrable et gâche pas mal l'effet magique du moment. Non merci! Nous, on a fait une super randonnée sur la terre poussiéreuse de la caldeira pour descendre voir la magnifique rangée de cratères. Rien à craindre, ce volcan est endormi depuis  presque 300 ans. C'est vraiment bien, mais moins que ce que ça aurait dû être : à cause de la brume qui  tombait, on n'a malheureusement pas pu voir toute la vallée. Frustrant, car déjà ce qu'on a eu la chance de voir était époustouflant, alors imaginez si on avait eu toute l'amplitude de la vue...

DSC05263 ok

DSC05302 ok  DSC05291 ok

DSC05290 ok  DSC05281 ok

Kauai

Notre île numéro deux, ça a été celle de Kauai, une des plus petites (environ 1400 km²) et surtout une des plus sauvages. C'est là que nous avons décidé de nous offrir notre cadeau d'anniversaire: une excursion en catamaran d'une demi-journée, avec petit-dej, lunch et sortie snorkeling, le long de la Napali Coast. Si ça vous intéresse, c'était avec Captain Andy's, je les recommande les yeux fermés car c'était parfait! Cette côte Napali, en fait, vous la connaissez certainement, si vous avez vu Jurassic Park. C'est là qu'ont été tournées les scènes extérieures du film. Cette côté déchirée et verdoyante est tout simplement époustouflante. C'est l'endroit incontournable à voir sur cette île! Il est aussi possible de la survoler en hélicoptère ou de la longer à pied en empruntant l'incroyable sentier qui serpente sur les crètes (sentier qui malheureusement était fermé en raison des pluies diluviennes qui s'étaient abattues sur l'ile en avril et qui avait laissé des dégats non encore réparés. Dommage, il a fallu qu'on change nos plans...). Bref, c'est puissant, c'est haut, c'est unique, c'est inoubliable!

DSC05576-2 ok  DSC05571-2 ok

DSC05562 ok  DSC05551-2 ok

A Kauai, nous avons fait quelques excursions et randonnées. L'une des plus belles nous a permi d'explorer le Waimea Canyon. La météo n'était pas trop de notre côté, mais les dieux des nuages ont été sympas avec nous et nous ont laissé juste la petite éclaircie qu'il fallait pour que nous puissions voir le paysage grandiose, quasiment le temps d'une photo, ouf!

DSC05420-2 ok  DSC05410 ok

Enfin, petite parenthèse gourmandise : c'est là que nous avons fait la découverte des délicieux biscuits à la noix de macadame. A saveur goyave ou ananas, c'est tout simplement trop trop bon !

Hawaï

Notre dernière île. Celle sur laquelle nous avions décidé de passer le plus de temps. Non seulement car il y a plus de kilomètres à parcourir (yeah, on avait la Mustang!!!), étant la plus grande île de l'archipel, elle est d'ailleurs surnommée Big Island. Mais aussi car nous avions choisi de rester plus longtemps au même endroit, autour du Volcanoes National Park, étant donné qu'on voulait explorer le volcan Kahaualea, celui dont on peut normalement observer la lave couler. Vous avez compris que ce plan est tombé à l'eau. Pour des raisons de sécurité, le parc était fermé. Même les zones d'habitations près des failles étaient fermées au public, la police contrôlait le passage des résidents. On n'a rien pu voir. Enfin si, on a réussi à voir quelque chose, grâce à notre hôte à Hilo, avec qui j'ai beaucoup parlé et qui nous a dit qu'on pouvait retourner près du site la nuit afin de voir l'atmosphère rouge que produit dans le ciel l'incandescence de la lave. Oh, un gros gros merci gentil monsieur!On a passé une soirée captivante à observer ce phénomène naturel extraordinaire.

DSC05794 ok  DSC05838 ok

Sur l'île d'Hawaï, ce que je retiendrai le plus, c'est la variété des paysages. C'est impressionnant, lorsqu'on en fait le tour, de constater à quel point des microclimats sont différents selon les zones sud ou nord: on passe du champ de lave où la vie reprend sa place à la forêt exubérante, de la zone désertique et aride au champ de lave d'un noir profond.  Que de contrastes saisissants!

DSC05799 ok  DSC05871 ok

DSC05932 ok  DSC05963 ok

DSC05754 ok  DSC05981 ok

Sans parler des plages! Entre celles de sable blanc, de sable noir ou de sable vert, on en prend plein les yeux. Celle de sable vert, laissez-moi vous en parler un peu plus: il s'agit en fait d'une autre forme de solidification de la lave qui produit de l'olivine, une sorte de quartz vert qui, du coup, donne à la plage cet aspect unique! Nous ne sommes pas allés sur cette plage, car elle est difficile d'accès et nécessitait une longue randonnée, mais dans certains cailloux de basalte, j'ai pu voir des éclats d'olivine, incrustés dans la roche noire. C'est magnifique! Et que dire aussi de la plage que nous avons vu la veille du départ, qui elle était constituée de corail mort, donc toute blanche. Une vraie oeuvre d'art!

DSC05924 ok  DSC05972b ok

**************

Et maintenant que les visites sont finies, que diriez-vous d'un petit peu d'histoire? En effet, même si on s'est surtout intéressés à la nature, Hawaï c'est évidemment l'histoire d'un peuple dont on ne peut pas passer à côté! Ainsi, nous avons visité une réplique de village traditionnel, qui nous a permis de découvrir à quoi ressemblait la vie du peuple hawaïen, issu d'immigrants polynésiens.

DSC05669 ok  DSC05671 ok

 Nous avons aussi visité le parc national de Pu'uhonua O Honaunau, le Pu'uhonua étant une sorte de zone/ village protégé dans laquelle les gens ayant enfreint des lois sacrées pouvaient se réfugier pour échapper à la peine de mort qu'ils encouraient. Que de belles sculptures guerrières!

DSC05752 ok  DSC05744 ok

On a aussi découvert que ce peuple dessinait dans les pierres: de nombreux pétroglyphes ont été retrouvés, dont certains sur un site très bien préservé, mais ce qui est fou dans tout ça, c'est que personne n'est jamais parvenu à les traduire, personne ne connait leur signification, alors qu'ils se donnaient beaucoup de mal pour se rendre sur ces sites et graver ces formes!

DSC05927 ok  DSC05936 ok

Enfin, nous avons vu les deux statues les plus majestueuses du roi Kamehameha I dit Le Grand, sur l'île d'Hawaï. Son histoire est incroyable, car une prophétie accompagnait sa naissance, en 1758: il serait né le jour du passage de la comète Halley et on lui prédit un destin de roi. Son enfance a été particulière, car il devait se cacher pour se protéger et grandir afin d'accomplir le grand destin qui l'attendait. Des villages ont été nommés en hommage aux différentes étapes de sa jeunesse durant laquelle il se cachait. Son règne a été synonyme de paix et de prospérité, ainsi que d'unification, car c'est lui qui a unifié les îles de l'archipel sous le même royaume.  Bref, LE héros des hawaiiens!

  DSC05863 ok  DSC05855 ok

 ***********

Je finirai cet article avec la petite note faune et flore, qui compte toujours beaucoup pour moi. Niveau faune, globalement, grosse déception. Surtout après le Costa Rica, qui est le paradis des animaux tropicaux. Ici, pas de singes. Pas de fauves. Et peu d'oiseaux. Je mets ici les plus colorés. En gros, on a réussi à voir quelques biquettes dans les champs de lave à Hawaï. Des mangoustes. Et surtout, et ça c'est l'fun, des poules sauvages, partout, sur l'île de Kauai. J'ai aussi vu le gecko le plus beau et coloré que j'aie jamais rencontré!

DSC05418 ok  DSC04989 ok

DSC05732 ok  DSC05724 ok

 

DSC05905 ok  DSC05911 ok

DSC05361 ok  DSC05733 ok

DSC04985 ok

 Les animaux dont nous avons le plus profité, ce sont sans aucun doute possible les poissons. On a fait du snorkeling presque tous les jours. Et oh my god, que c'était magnifique. On en avait déjà pris plein les yeux en Jamaïque et au Mexique, mais là, c'était un cran au-dessus. Tellement d'espèces muticolores, partout. Et des eaux tellement cristallines qu'on pouvait les voir à l'oeil nu, à la surface!! Voici notre récolte (les photos ne rendent pas justice à l'intensité des couleurs, j'avoue...):

DSC05329 ok  20180622_124218 ok

IMG_20180621_141227810 ok    IMG_20180620_073252905 ok  IMG_20180620_074856864 ok   

Niveau flore, par contre, c'est le bonheur . Entre les arbres tropicaux et toutes les fleurs exotiques, on ne peut que s'extasier!! En voici quelques-unes ici, dont les plus célèbres: l'arbre figuier de banian et les fleurs de plumeria. J'ai tellement adoré!! On a aussi découvert un arbre incroyable, avec une écorce en sorte de camouflage de l'armée, en dégradé de vert et marron. Unique!

DSC05175 ok   DSC05804 ok

 DSC05356 ok   DSC05612 ok

 DSC05050 ok   DSC05016 ok

 DSC05043 ok  DSC05312 ok

DSC05337 ok    DSC05254 ok

Vous trouverez comme d'habitude plein d'autres photos magiques dans l'album ici. Si jamais vous voulez connaître nos bons plans hôtel (on a fait de l'auberge de jeunesse, du motel et du Air Bnb), contactez-moi en commentaire et je vous donnerai les infos que vous voulez! En tout cas, si j'en ai déjà une à vous donner, c'est que le prix des logements touristiques est exhorbitant (surtout pour nous, le dollar US n'étant pas du tout en faveur du dollar canadien contrairement à un européen qui aurait payé environ 30% de moins par rapport à l'euro). On se rappellera toujours du mec sur Air Bnb qui louait sa tente dans son jardin à 200$ CAD la nuit . Oui, j'vous jure!!

En tout cas, ce que je retiens, moi, de ces vacances, c'est que je suis méga archi fan des paysages volcaniques !!! J'avais capoté en découvrant l'Islande, et là ça s'est confirmé sur le sol hawaiien. Cette roche torturée, plissée, froissée, pliée en formes artistiques et en textures multiples me fascine. J'en deviendrais presque géologue ou vulcanologue! Mais comme ce n'est pas possible, je vais me contenter d'organiser mes prochaines vacances sur une autre île de ce genre, pour une nouvelle fois halluciner sur de tels paysages. Alors je vous dis à bientôt les p'tits loups, pour un prochain récit. Vous imaginez où??!!!