Hello everybody!

Si je vous dis road trip... ça vous parle? Si je vous dis 5 jours de route? Ca vous parle aussi? Et si je vous dis 3 000 bornes? Ca vous parle toujours? Et bien, on l'a fait!!! Et si je vous dis que pour rendre le voyage encore plus original et bucolique, nous avons fait la route dans cette toute mimi Fiat 500 ci-dessous, c'est encore plus cool, non??!!

P1010875ok

Départ jeudi matin, direction le Nouveau Brunswick, avec de nombreuses escales qui jalonnent le parcours, et retour à Montréal le lundi soir. Voici une petite carte pour que vous visualisiez le parcours de notre voyage:

carte du road trip

Que vais-je vous pouvoir vous raconter pour résumer ce super séjour? Petits moments choisis, jour après jour, et pour marquer chacune de ces étapes, je vous propose à chaque fois une petite vidéo qui regroupe mes plus belles photos. En tout cas, pour vous donner une approche du NB et vous faire découvrir pourquoi on voulait tant y aller, venez faire un tour sur cette page du site de l'office du tourisme, et je suis sûre que vous n'aurez qu'une envie, comme nous: sauter dans une voiture et partir à l'aventure

- J1 a été purement québécois. On a roulé "trankilou" jusqu'à la ville de Rimouski, qui est en quelque sorte la porte d'entrée de la Gaspésie. Lors de cette belle ligne droite le long du Saint Laurent, on est passé par Kamouraska, pour ensuite faire escale à Trois-Pistoles, qui est en fait un petit port très mignon, avec de jolies maisons au bord de l'eau, en face de l'île aux Basques. D'ailleurs, dans le coin, on trouve la fameuse Fromagerie des Basques, dont vous pouvez aller explorer les produits sur le site suivant. Nous, on en a essayé, et même si le goût était sympathique, la texture caoutchouteuse qui crisse sous la dent (le fameux "kwick-kwick" dont ils sont fiers) ne nous a pas séduit.

Après cette escale maritime, en route pour une promenade dans le parc du Bic. Alors vraiment, on y a passé un très agréable moment nature, grâce à des circuits au bord de l'eau comme au milieu de la forêt. N'hésitez pas à vous rendre le site officiel du parc pour en apprendre plus. Ce qui est sympa, c'est qu'on peut soit comme nous, y passer quelques heures pour y faire des randonnées, soit y louer une yourte ou une tente roulotte pour y passer la nuit. C'est une destination sympathique que je vous recommande si vous planifiez un voyage dans le coin! Pour finir cette belle première journée, on a roulé jusqu'à notre motel à Temiscouata-sur-le-Lac. Petit motel simple mais convenable, où nous avions une chambre avec une super vue sur le lac. L'accueil a été très chaleureux et courtois, pour ceux qui envisagent un passage dans le coin, pour un budget très raisonnable, voici le site.

- J2 a commencé en douceur, car une longue ligne droite en direction de Saint John nous attendait! On a commencé par faire escale à Grand-Sault, qui est connue pour son barrage et sa chute d'eau au débit impressionnant. Normalement... et oui... car comme d'hab, on n'a pas eu de bol: la période de l'année à laquelle nous sommes passés, soit la fin de l'été, est un des moments où le débit est le plus bas!! On n'a donc rien vu des 6 millions de litres d'eau de la crue printanière, ce ne fut qu'en carte postale pour nous! Mais en faisant un tour sur le site ici, vous comprendrez mieux à quoi cela doit ressembler. On a repris la route, direction l'un des endroits qui me tenait à coeur: Hartland. Pourquoi, me direz-vous? Et bien voilà: vous ne le savez peut-être pas, mais le NB est la province canadienne réputée pour ses ponts couverts. Il y en a plus d'une soixantaine, de toutes les tailles. Et celui de Hartland est non rien de moins que le détenteur du record du plus long pont couvert du monde! Et oui mesdames messieurs! Je ne pouvais pas rater ça !  Il fait 390 m de long, et a été construit en 1921. J'ai adoré... à tel point que j'ai voulu y repasser plusieurs fois, pour le fun, car au premier passage c'était mon homme le chauffeur, donc on a refait un tour gratuit exprès car je voulais être au volant dedans!!!

Après ce petit interlude rigolo, on a longé les berges du fleuve Saint Jean, en suivant le parcours suggéré par l'office du tourisme, intitulé la Route Panoramique de la Vallée. C'était tout simplement superbe: une verdure flamboyante et des eaux d'un bleu profond, pendant des kilomètres. On a même eu la chance de prendre un bac, pour une petite pause bien agréable... Et une fois sur l'autre rive du fleuve, on a tracé direct vers Fredericton. Le guide du routard, dans sa présentation du NB, explique que les paysages y sont superbes, mais que les villes y sont globalement inintéressantes. Je confirme! Vous pouvez venir découvrir un peu la capitale ici, mais nous, un petit tour en voiture nous a suffi! En plus, on y a vécu un épisode décevant: on était garés à 15h55, devant la place des officiers, pour la cérémonie quotidienne de la relève de garde, qui a lieu à 16h. Trop contents!! Mais en fait, on a poireauté jusqu'à 16h20, et... rien... dégoutés! Alors on est vite repartis, pour nous rendre à notre destination finale: Saint John, dont voici le site officiel. Cette fois-ci, je ne fournirai pas les coordonnées de notre motel, car euh... comment dire... pour 60$, on ne pouvait pas s'attendre à mieux!! Disons qu'on avait un lit et une douche, ça a fait la job, comme on dit en bon québécois!

Pour finir cette étape, Saint John est globalement une ville mignonne, avec un certain charme. On y a fait une petite promenade en centre ville, mangé près des quais, et surtout, on est aller y admirer les célèbres chutes réversibles. Kesako? Vous imaginez de l'eau qui au lieu de tomber d'une falaise remonte vers le haut??!! Ah ah... et bien ce sera quelque chose de bien moins impressionnant, bien que l'office du tourisme présente ça comme un fait naturel remarquable. Vous pouvez en apprendre plus sur le site des lieux, Reversing Falls. Tout y est très bien expliqué, mais pour faire vite et simple, il s'agit de l'endroit où les eaux du fleuve rencontrent les eaux de la mer, et le choc de ces deux flux entraîne la création de rapides. Nous, on était là à la marée montante, et même si on a vu l'eau du fleuve couler à l'envers à cause de la mer qui remontait dans son lit, franchement, on n'a pas été bluffés...

-J3 était pour moi LA journée, car on allait la consacrer à la raison pour laquelle on était venus faire cette virée: découvrir la baie de Fundy. La connaissez-vous? Elle est célèbre car c'est là qu'on y trouve les marées les plus hautes du monde. L'activité que nous y avons fait consiste à marcher à marée basse sur la plage et déambuler sous les rochers érodés, des monolithes, surnommés "Les Pots de Fleurs", à Hopewell Rocks. Il y a l'autre pendant de l'exploration, qui consiste à faire du canoé au milieu de ces mêmes rochers, mais à marée haute! Venez jeter un oeil à ça ici. Bien que nous n'ayons pas pu faire l'activité à marée haute, à cause de notre horaire de présence sur les lieux, je suis ravie de ma promenade "sous les fonds marins", comme ils disent, car ce phénomène géologique est très impressionnant!

Avant de rejoindre notre hôtel, nous sommes allés faire un tour à l'endroit le plus touristique et attractif de la ville, la fameuse Magnetic Hill, c'est-à-dire la Côte magnétique. Sa réputation est internationale, bien qu'elle ne soit pas unique au monde. Il s'agit en fait d'une expérience rigolote, dont vous verrez un extrait dans la vidéo: la voiture descend une petite route inclinée, on s'arrête et se positionne en bas de la côte, on se met au point mort, et incroyable, la voiture recule pour remonter à l'envers cette même côte! Magie? Magnétisme? Illusion d'optique? Apprenez-en plus ici, on est bien d'accord c'est un attrape-touriste, mais c'est marrant, surtout quand on est au volant

Notre soirée s'est déroulée à Moncton, où nous avons logé dans un hôtel, cette fois. une chaine très convenable, avec piscine et salle de sport. Mais ce n'est pas cela qui m'avait décidé: c'est surtout que la banlieue de Moncton s'appelle Dieppe, comme la ville d'où je viens en Normandie! Et ça, c'était un tel clin d'oeil à la ville de mes parents, que je n'envisageais pas de dormir ailleurs Notre belle surprise de la soirée a été notre dîner: en tapant "meilleur restaurant de Moncton" sur internet, le résultat de tous les classements possibles nous donnait un restaurant végétarien! L'occasion était trop belle, je pouvais enfin y emmener mon homme! Et nous n'avons pas regretté du tout. Je vous en donne le site ici, le Calactus, vous verrez des photos de nos plats dans la vidéo: c'était dé-li-cieux!

-J4, notre petite fiat 500 nous a emmenés sur l'Ile du Prince Edouard. Pour s'y rendre, deux options: un ferry, ou bien un pont. Evidemment, on a choisi l'option du pont, car il s'agit du fameux Pont de la Confédération, car d'une longueur de 12,9 kilomètres, il est le pont arqué le plus long du monde surplombant des eaux prises par les glaces. Le franchir prend 10 minutes, c'est une expérience sympa, et pour en apprendre plus sur cette construction unique, rendez-vous ici! Même si l'île est assez petite, un peu plus de 5000m², on ne pouvait pas en faire tout le tour, car nous ne pouvions y passer qu'une demi-journée. Heureusement, l'office du tourisme a tout prévu, et l'île est divisée en 4 parcours routiers pour en tirer le meilleur parti touristique. Je vous propose d'en avoir un aperçu sur le site officiel de la province. On y a passé un magnifique moment, car cette île a un charme fou, et comme vous pourrez le voir dans la vidéo, ce qui ressort de notre visite, ce sont les superbes plages et falaises, dont le grès rouge confère à la terre cet aspect si particulier, sauvage et exotique; les champs de pomme de terre, à perte de vue parfois, et l'adorable ville de Charlottetown, qui contrairement aux villes visitées les jours précédents au NB, a un charme indéniable avec ses bâtiments historiques et son petit port. (au passage, nous y avons mangé une glace de Cows Creamery, qui a reçu le prix de la meilleure crème glacée du Canada, rien que ça, miam miam ) Puis, à la tombée de la nuit, on a repris le pont pour quitter l'île, direction notre dernier hôtel, une petite auberge adorable sur la côte du NB - dont voici le site car elle en vaut vraiment la peine - histoire de remonter un peu vers le nord, et raccourcir notre voyage du retour.

-J5, était donc malheureusement le jour du retour, non sans prendre le temps d'explorer encore un peu cette si belle province. Notre auberge se trouvait près de la Dune de Bouctouche, site à propos duquel vous trouverez des informations ici. Cela aurait pu être super, mais ce fut rude, car la météo n'était pas avec nous. Après 4 jours de temps parfait, on a fini à 13° sous un vent glacial digne de ma Normandie!! Pas très agréable... et surtout, les couleurs et la luminosité n'étaient pas très belles... Cela ne m'a pas empêché de vous faire une dernière vidéo, dans laquelle je vous compile quelques aspects symboliques du NB, en particulier ceux qui représentent l'Acadie. Je ne vous l'avais pas rappelé, mais le NB est riche d'une forte communauté acadienne, attachée à ses racines et fière de sa culture, comme vous pouvez le voir sur cette page.

Voilà, j'espère que cette visite guidée vous a plu, et si vous décidez de venir faire un tour au Canada, au lieu de vous rendre dans les lieux les plus connus, n'hésiter pas aller visiter les petites provinces de l'est, les maritimes, qui valent vraiment le détour. Nous nous sommes promis l'année prochaine de revenir y faire un saut, car nous irons visiter le Village Acadien, un incontournable parait-il, et nous irons explorer la Gaspésie

A bientôt les p'tits loups, je vais encore vous faire voyager!