Hello everybody!

Je viens de me rendre compte, en feuilletant mon album photo, (oui oui, je fais ça à mes heures perdues, en vieille nostalgique que je suis - je parcours mes photos de vacances et verse une petite larme en me disant "bon sang que c'était bien!!") que je ne vous ai jamais raconté notre merveilleux tour de la Gaspésie.Je suis souvent en train de vous balader aux quatre coins du monde, avec de longues heures d'avion et des situations dépaysantes, mais pas besoin d'aller bien loin pour voyager, car le Québec est tellement vaste, avec des paysages tellement variés, qu'il y a moyen d'en prendre plein les yeux en restant au pays! (bon, c'est pas aussi extraordinaire et diversifié que la France, mais quand même...)

Je rectifie donc de ce pas cette grave lacune, car ce voyage road trip de 4 jours a eu lieu en mai 2015!! Mieux vaut tard que jamais, me direz-vous! Mes impressions sont toujours là, les photos sont toujours valables (pas de tremblement de terre ni de révolution industrielle ayant bouleversé le paysage depuis), c'est juste que les souvenirs seront un peu plus vagues. Et les détails un peu moins nombreux... Ce road trip est un peu à l'image de celui du Nouveau-Brunswick, que nous avions fait en Fiat 500 (inoubliable), dans la mesure où celui-ci s'est fait en Mini! Et oui, un belle boucle d'environ 2000 km en Mini Cooper, ça, c'est une expérience !

DSC03913 ok  carte road trip gaspésie

On a commencé notre voyage en passant par le bas du fleuve, avec une première escale pour une nuit à Montmagny, en sortant du boulot, pour être prêts à commencer l'aventure dès le lendemain matin. Alors de bonne heure et de bonne humeur, nous avons débuté notre périple par une rapide découverte du Parc du Bic et de la ville de Rimouski. Près de celle-ci, nous nous sommes arrêtés voir le site historique maritime de la Pointe-aux-Pères. Nous n'avons pas eu le temps de faire le musée, consacré au naufrage du Emperess of Ireland, mais nous avons pu admirer l'impressionnant sous-marin Onondaga.

DSC03903 ok

C'est ensuite que la Gaspésie commence vraiment, et c'est dans le village de Saint-Flavie que nous avons fait notre première escale, pour y admirer la superbe oeuvre d'art de l'artiste Marcel Gagnon. Intitulée Grand Rassemblement, cette oeuvre constituée de silhouettes filiformes sortant des eaux telles des fantômes ou des rescapés d'un naufrage est absolument magnifique. C'est très émouvant, un peu perturbant, on a presque envie de leur tendre la main et les aider à sortir de l'eau. La maison de l'artiste est à la fois un restaurant et une boutique où l'on peut se procurer ses oeuvres. Ca vaut le détour!

DSC03906 ok

La route longe ensuite le fleuve, où l'on n'est pas sans croiser d'excentriques maisons! Et des oiseaux aussi, comme des oies ou des hirondelles (que les habitants font tout pour accueillir avec tout le confort possible!). 

DSC03914 ok  DSC03915 ok

DSC03984 ok  

DSC04033 ok

Mais surtout, virage après virage, de village en village, de beaux paysages se succèdent. La Gaspésie sauvage s'offre dans toute sa splendeur!

DSC03977 ok  DSC03985 ok

DSC03932 ok  DSC03967 ok

DSC03930 ok

 On commence aussi à voir certains phares, de ceux qui font la réputation de la région. Et quelques ponts couverts !

DSC03964 ok

DSC03986 ok  DSC04108 ok

Moi, ce que j'adorais, c'était le côté droit de la route, car on longeait la roche. Non seulement les formations rocheuses sont superbes, mais en plus, comme on était au début du printemps (euh...oui, comment vous dire... le 21 mars, là-bas, c'est encore le coeur de l'hiver! Alors à la mi-mai, autant vous dire qu'on a vu quelques bancs de neige!!), de nombreuses cascades s'écoulaient sur les parois des falaises. On a aussi fait une petite pause à Capchat, pour voir la fameuse éolienne mentionnée dans les guides. Etonnante, en effet!

DSC03974 ok  DSC03975 ok

DSC03972 ok  DSC04035 ok

DSC03928 ok

Nous étions à la fin de notre première journée lorque nous sommes arrivés à Mont-Saint-Pierre, où notre motel nous attendait. Enfin nous attendait... pas vraiment. Comme on est encore en basse saison, presque tous les hôtels sont fermés, et le nôtre a failli nous poser un gros lapin, car quand on est arrivés, il n'y avait personne! Il a fallu qu'on appelle le gérant, qui est venu de chez lui pour nous ouvrir, il avait oublié qu'il avait des clients ce soir-là. Un moment, je me suis vu dormir dans la voiture !! Motel pas génial, je ne partage pas l'adresse...

Le lendemain, direction l'une des deux attractions majeures de notre séjour: le parc national Forillon. L'accès était limité, car la saison n'est pas encore ouverte à cette époque de l'année. De nombreux sentiers ne sont pas accessibles, car encore totalement enneigés. Ca nous semblait fou, car à ce moment-là à Montréal, les fleurs commencaient à pousser et les arbres commençaient à arborer leurs jeunes feuilles vert tendre. Bref, on était au printemps et là on faisait un retour à l'hiver! L'avantage de tout cela, car il faut au moins en trouver un, c'est qu'il n'y a personne! On a quand même réussi à faire une mini promenade et profiter de quelques-uns des magnifiques points de vue du parc.

DSC04004 ok  DSC04009 ok

DSC04025 ok  DSC03987 ok

 Mais le plus magique, ce fut notre rencontre fortuite avec une maman ours qui sortait de sa tanière, peut-être même pour la première fois de l'hiver, avec ses deux oursons. A quelques mètres de nous.

Un moment inoubliable !

DSC03994 ok  DSC03999 ok

Et puis nous avons aussi rencontré un superbe porc-épic sur le bord de la route. Et admiré les nombreux oiseaux qui nichent dans les parois rocheuses du parc. Bref, vous savez comme je capote dès que je vois un animal...alors j'étais aux anges!! Si seulement j'avais pu croiser un orignal... J'ai l'impression que cette bête-là, que je guette depuis maintenant 7 ans, je n'arriverai jamais à la voir  (je dois me contenter de ses crottes pour le moment!)

DSC04003 ok  DSC04006 ok

DSC04019 ok  DSC04023 ok

La deuxième attraction majeure du séjour est arrivée peu de temps après le parc: le fameux rocher percé de la ville de Percé. C'est THE point d'intérêt numéro un, l'attraction touristique la plus connue de Gaspésie. En effet, ce rocher est magnifique. On se sent comme au bout du monde. Il y a plein d'actvités à faire dans le coin en été: du kayak, un tour en bateau pour s'approcher du rocher, aller sur l'île Bonaventure pour observer l'extraordinaire colonie de fous de bassans, faire une sortie en mer pour admirer les baleines et les phoques.   Les hôtels et les restaurants de toute gamme pullulent. On se croirait un peu dans le coin d'Etretat!

DSC04044 ok  DSC04053 ok

Sur la route,ensuite, on a fait une petite randonnée le long de la côte, à un endroit dont je suis incapable de retrouver le nom. C'était beau et très agréable. Regardez la beauté de la couleur de la terre!

DSC04065 ok

On est ensuite passés par la ville de Gesgapegiag, qui est une réserve de la communauté indienne Micmac. Nous y avons vu l'impressionnante église micmac, en forme de tipi.

DSC04071 ok

Après tout ça, il faisait encore bien jour, et nous avions quelques fourmis dans les pieds, alors nous sommes allés nous dégourdir les jambes pour monter à l'Oratoire du Mont Saint-Jospeh. Une sacrée montée en voiture, puis quelques marches pour se retrouver les cheveux aux quatres vents à 555m d'altitude avec une vue surplombant toute la baie. Ebouriffant!

DSC04072 ok    DSC04074 ok  

Pour finir cette journée forte en émotions, une bonne nuit dans un hôtel sympathique de Carleton, le Manoir belle-plage, dont je vous donne les coordonnées ici, à toutes fins utiles! Dans ce coin-là, le paysage est très différent. On se trouve dans la Baie des chaleurs. Le relief devient plat, l'eau s'étend le long de plages de sable qui ont bonne réputation en été mais qui, je l'avoue, ne nous ont pas apparu très accueillantes à cette époque de l'année!

Le matin de notre dernière journée gaspesienne, nous étions dans le brouillard. Pas au sens figuré. Au sens propre: la voiture était entourée d'un épais brouillard qui nous a caché le paysage pendant quelques kilomètres sur la 132. Mais ça a fini par se lever pour ne permettre de voir les nombreux petits villages de bord de plage qui doivent sûrement être envahis de touristes en été. Puis, au lieu de quitter la péninsule, on a pris à droite pour suivre la route 132 qui coupe la Gaspésie et remonter vers les bords du St-Laurent, au nord. Ici, on a retrouvé des paysages forestier, une végétation arboricole dense et absolument superbe à mon gôut, car la nature était en pleine transition entre la fin de l'hiver et le début du printemps: voir le vert prendre progressivement le dessus, c'est tellement encourageant!

DSC04104 ok  DSC04122 ok

Au bout de cette route, notre objectif ultime: la ville de Matane, pour y prendre le traversier et rejoindre la côte nord du fleuve. Une traversée de presque 3 heures, sur un gros ferry. Une belle touche finale à ce périple riche en découvertes. Une petite pause croisière fort sympathique... mais fort venteuse!

DSC04128 ok

Une fois sur la côte nord, on a tracé vers notre dernier point de chute, Tadoussac. Mais là, la magie a encore opéré, car le bords du fleuve étaient absolument magnifiques. Les pauses photos ont été nombreuses!

DSC04139 ok  DSC04153 ok

DSC04156 ok

A Tadoussac, on était dans un petit motel sympa, L'anse à l'eau. Simple et modeste, sûrement mal isonorisé lorsqu'il est plein, mais là, il était vide, et c'était parfait pour nous. Voici le lien si cela vous interesse. Le lendemain matin, c'était le dernier jour de notre petite escapade. Toutes les bonnes choses ont une fin, malheureusement. Mais nous n'avons pas été en reste, car nous avons eu la chance, lors de la traversée du bac à Tadoussac, de voir plein de bélugas!!! On s'est alors arrêtés dans le petit parc au sortir du bac, et là on a pu les observer d'encore plus près, sur la rive. ll y avait des familles entières, ils passaient tellement près de nous qu'on entendait leur jet d'eau lorsqu'ils respiraient. C'était extraordinaire, j'avais des étoiles plein les yeux. Malheureusement, je ne sais pas ce qui s'est passé avec nos photos de cette fin de voyage, mais elles ont toutes disparu. Plus aucune image de ces bélugas adorables. C'est un mystère, je suis dégoutée... et par le fait même, je ne peux rien partager avec vous... Mais c'est une bonne excuse pour y retourner! Comme je n'ai jamais été faire LA sortie observation des baleines, le grand classique à Tadoussac, on reviendra et là, je me rattraperai avec des photos à couper le souffle!

Alors voilà, la petite balade est terminée. Vous avez découvert la Gaspésie. Je sais que ce n'est qu'un bref aperçu, mais ça vous a peut-être donné envie d'y aller faire un tour. J'avoue qu'en été, ça doit être génial. Mais il faut choisir: tranquillité ou vague touristique...

Je ne vous quitterai pas, en cette période de festivités, sans vous souhaiter à toutes et à tous de très belles fêtes et surtout une belle année 2019, remplie de voyages, de découvertes et d'aventures.

A bientôt les p'tits loups !